Last updated: 8 septembre 2020




Pourquoi y a-t-il des différences de voltage entre les pays?

En Europe et dans la plupart des autres pays du monde la tension varie entre 220 et 240 volts, lorsqu’au Japon et en Amérique du Nord les valeurs de tension fluctuent entre 100 en 127 volts.

À la fin du XIXe siècle le générateur de courant alternatif a été inventé par Nikola Tesla, ingénieur d’origine croate (première photo). Ce génie créatif avait calculé que 60 Hz (le nombre de changements de sens du courant par seconde, exprimé en Hertz) est la fréquence qui permettait d’obtenir le meilleur rendement pour les générateurs de courant alternatif. Il a préféré la tension de 240 V, qu’il estimait bonne pour le transport sur de longues distances sans être extrêmement dangereuse. Thomas Edison (deuxième photo) a développé parallèlement un système de courant continu à 110 V qui était sans aucun doute plus sûr, mais moins pratique pour le transport.

Quand la compagnie allemande AEG a mis en place l’un des premiers services de production d’électricité, elle a opté pour le 50 Hz, afin d’ajuster la fréquence au système métrique. Bénéficiant d’un quasi-monopole, AEG a facilement pu diffuser ce standard sur le reste du continent. En Grande-Bretagne, de nombreuses fréquences ont cohabité et ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale que le 50 Hz s’est généralisé en Europe.




À l’origine, la tension de 120 V était très répandue en Europe, comme en Amérique du Nord et au Japon aujourd’hui. Mais à cause de fluctuations de courant et par besoin de plus de puissance électrique, il a été décidé à la fin des années 1950 et au début des années 1960 de doubler cette tension. En Europe, cette transition n’a pas posé beaucoup de problèmes, mais aux États-Unis le gouvernement a abandonné le projet par des considérations d’ordre économique et financier. En effet, dans les années 1950 de nombreuses familles américaines avaient déjà acheté un frigidaire, une machine à laver et d’autres appareils électriques, ce qui n’était pas du tout le cas dans l’Europe de l’après-guerre.

Actuellement, les États-Unis ont toujours des problèmes reliés à cette faible tension électrique (p.ex. les appareils se trouvant au bout du circuit électrique fonctionnent parfois mal à cause d’un voltage trop faible, les lampes qui sont installées au début du circuit, tout près du compteur d’électricité, sautent plus vite, etc.). Une différence de tension de presque 20% entre le début et le bout du circuit, c’est vraiment monnaie courante !

Afin de résoudre une partie du problème, les nouveaux bâtiments américains sont alimentés en 240 V, divisés en deux fois 120 V entre la phase et le neutre. Les appareils qui consomment beaucoup d’électricité (fours, lave-linge, sèche-linge, etc.) sont branchés directement en 240 V.

La carte du globe montre la répartition du courant électrique, c’est-à-dire la tension du réseau (le voltage) de chaque pays du monde.

Les pays bleu foncé utilisent, tout comme la France et le reste de l’Europe, 220-240 V. Dans les pays rouges, la tension de réseau est entre 100 et 127 V.

Attention, cette carte n’est qu’un aperçu général et simplifié. Parfois, le voltage et la fréquence peuvent différer au sein d’un pays. Pour en savoir plus, cliquez ici.



Voici tous les types de prises électriques utilisées dans le monde